Couple au repos

Couple au repos (2011)

Durée : 12 min.

pour violoncelle et piano

 Partition Couple au repos

 

 

avec l’aimable autorisation des interprètes : Émilie Girard-Charest, violoncelle; Jean-Philippe Collard-Neven, piano

= = = = =

Cette pièce a été composée entre le 27 juillet et la mi-septembre 2011. Elle est amicalement dédiée à la violoncelliste Émilie Girard-Charest et au pianiste Jean-Philippe Collard-Neven.

 

Inspirée par la forme, les profils mélodiques et les phrases rythmiques du 2e mouvement de la Sonate op. 65 pour violoncelle et piano de Frédéric Chopin, elle les transmute en associant différemment mélodies et rythmes de Chopin, en fragmentant la mélodie résultant de cette opération et en distribuant ces fragments aux deux instruments. Le violoncelle joue presque constamment des harmoniques naturels et trois des quatre cordes sont accordés différemment (Lab bas, Ré, Fa, Sib) par rapport à l’accord habituel de l’instrument (La, Ré, Sol, Do). Il en résulte des écarts plus ou moins grands par rapport au tempérament habituel dans lequel évolue de son côté le piano. Cette « microtonalité naturelle », irrégulière, est employée de façon à provoquer des intervalles microtonaux et des battements.

 

Le genre de la « forme intime » (Albumblätter, intermezzi, nocturnes et autres « pensées ») cultivé par la musique romantique a installé ses tonalités particulières dans le bagage génétique de notre sensibilité. Le bref 2e mouvement de la Sonate opus 65 de Chopin est

de cet esprit, et Couple au repos s’y inscrit, composé avec, en tête, le souvenir du couple que formaient mes parents, imaginés côte à côte, en 2011, comme outre-tombe, qui tourneraient les pages d’un album de photographies parlant de leur vie.

 

Michel Gonneville

Septembre 2011

 

 

 

Pour Lucien Gonneville (1910 – 2006)

et

Lucille Pelletier (1918 –   )